Les meilleures BD de Tintin

| DIVERTISSEMENT
Les meilleures BD de Tintin
Source: listas.20minutos.es
The Adventures of Tintin est l’une des séries de bandes dessinées européennes les plus influentes du XXe siècle. Créé par l'auteur belge Georges Remi (Hergé) et caractéristique du style graphique et narratif dit "ligne claire", il comprend 24 albums, dont le premier a été publié en 1930 et le dernier en 1976 (le Tintin et Arte-Alfa n’ont pas pris fin, bien que les croquis de l’auteur aient été publiés par la suite). Dans la série, avec Tintin, un journaliste intrépide de jeunesse et d’âge qui n’a jamais précisé qui parcourt le monde avec son chien Milú, il existe une série de personnages secondaires qui ont atteint autant ou plus de célébrité que le protagoniste: parmi eux, Le capitaine Haddock, le professeur Tornasol, les détectives Hernández et Fernández et la chanteuse Bianca Castafiore. Les aventures de ces personnages se déroulent dans des scénarios réels des cinq continents et dans des lieux imaginaires créés par Hergé, tels que Syldavia ou San Theodoros. Surtout du cinquième album de la série (The Blue Lotus), son auteur a été documenté de manière exhaustive sur les lieux visités par ses personnages. La série a connu dès ses débuts un succès sans précédent. On estime que plus de 200 millions d'albums ont été vendus depuis sa création2 dans plus de 60 langues, 3 sans compter les éditions piratées. Les aventures du personnage d'Hergé font également l'objet d'objets de culte et de collection dans le monde entier. La phrase de Charles de Gaulle est célèbre, selon laquelle son seul rival au niveau international était Tintin 4. La renommée de Tintin n’a toutefois pas fait l’objet de controverse, certains des premiers albums de la série ayant été accueillis. critiques pour avoir prétendument montré une idéologie colonialiste et raciste.

TOP 25:
Tintin au pays des soviets (1930)
Tintin au pays des soviets (1930)
L'argument tourne autour du journaliste belge Tintín et de son chien Milú, qui se rendent à Moscou, via Berlin, pour rendre compte de la politique mise en place par le président communiste Iosif Stalin. Cependant, un agent des services secrets soviétiques, l’OGPU, tente d’empêcher Tintin de le faire, alors il met des pièges pour se débarrasser de lui. Malgré cela, le jeune reporter découvrira peu à peu les secrets des bolcheviks et sa manière de voler de la nourriture aux citoyens soviétiques, de manipuler les élections et de tuer leurs opposants.

TOP 24:
Tintin et l'art alpha (1986)
Tintin et l'art alpha (1986)
Après plusieurs années d'un certain manque d'idées, toutes les données indiquent que ce nouvel album de Tintin aurait été l'un des meilleurs: le positivisme du trait et l'enthousiasme qu'il témoigne indiquent que Hergé avait réalisé un fil rouge cohérent pour l'histoire. Tintin et l'Art-Alpha se terminent par une vignette dans laquelle les méchants prennent Tintin en la pointant dans le dos avec une arme à feu. Il pourrait sembler évident que Tintin avait été sauvé, si l'histoire s'était terminée. Cependant, diverses données suggèrent que cela n’aurait vraiment pas pu être ainsi: le témoignage de personnes proches d’Hergé, ainsi que le fait qu’Hergé ait consulté un ami s’il pouvait faire mourir Tintin sur la terrasse de sa maison, indiquent un fin inhabituelle ...


TOP 23:
Tintin et le lac aux requins (1972)
Tintin et le lac aux requins (1972)
En Syldavie, près du lac Flechizoft, se trouve le professeur Tornasol, qui a invité Tintin et le capitaine Haddock à passer des vacances. L'avion dans lequel Tintin et Haddock voyagent subit un accident dans des circonstances étranges. Après avoir été sauvés par deux petits syldavos, ils arrivent enfin chez le professeur, qui leur présente leur dernier travail: une machine capable de reproduire tous les objets en trois dimensions. Les possibilités infinies offertes par une telle découverte suscitent une dangereuse cupidité, en particulier de la part du diabolique Rastapopoulos, l'éternel ennemi de Tintin, prêt à tout pour s'approprier la brillante invention.

TOP 22:
Tintin au Congo (1931)
Tintin au Congo (1931)
Tintin se rend au Congo où il rencontre les Africains indigènes et les animaux exotiques et sauvages d'Afrique. Une série d'aventures le mènent au royaume de Babaoro'm où il devient le chef de la tribu. Par hasard, il rencontre un gang de gangsters affilié à Al Capone qui tente de contrôler la production de diamants au Congo. Tintin parvient à les arrêter et part pour leur prochaine destination: l'Amérique. L’album a souvent fait l’objet de controverses pour avoir reflété une vision du monde clairement colonialiste et raciste, mis à part la vision d’une chasse excessive qualifiée de "meurtre" de nombreux animaux en voie de disparition. Malgré cela, Tintin au Congo est très populaire en République démocratique du Congo.

TOP 21:
Tintin en Amérique (1932)
Tintin en Amérique (1932)
L'histoire raconte les aventures de Tintin aux États-Unis. À son arrivée dans le pays, il est kidnappé par les gangsters d'Al Capone, qui le considèrent comme un journaliste dangereux. Peu de temps après, il réussit à s'échapper et doit faire face à d'autres gangs criminels. Dans la deuxième partie de l’histoire, lorsqu’il est avec les Indiens, l’une des scènes les plus controversées de l’album apparaît: des soldats américains battent les Indiens à la baïonnette pour les expulser de leurs terres après la découverte d’un puits de pétrole. Cette scène a motivé la plupart des éditeurs à tenter de transformer Hergé.


TOP 20:
Tintin au pays de l'or noir (1950)
Tintin au pays de l'or noir (1950)
Après avoir suivi d'étranges explosions d'essence, Tintin, Milú et les policiers Hernández et Fernández arrivent dans un port du pays fictif de Khemed. Le navire est immatriculé par la police et une réserve de drogue est découverte dans la cabine de la police et des documents liés au groupe d'opposition de Sheikh Bab el-Ehr dans celui de Tintin, placés là pour les encadrer. Tintin est ensuite conduit en prison, accusé d'espionnage et condamné à mort. Il est libéré de la mort par les sbires du cheikh Bab el-Ehr, convaincu d'être son allié et d'être conduit devant son chef dans un camp du désert. Le cheikh, qui le considère comme un espion, ordonne de déplacer le camp en faisant prisonnier Tintin mais finit par le laisser dans le désert.

TOP 19:
Les cigares du pharaon (1934)
Les cigares du pharaon (1934)
C'est la première partie d'une aventure qui se poursuit dans le prochain album, The Blue Lotus. Dans les cigares du pharaon apparaissent pour la première fois quelques personnages importants de la série, tels que Hernández et Fernández, Rastapopoulos, Allan Thompson et Oliveira da Figueira. Comme les trois albums précédents (Tintin dans le pays des Soviets, Tintin en Amérique et Tintin au Congo, il s’agit principalement d’une succession d’aventures sans lien les unes avec les autres. Cependant, contrairement à elles, pour la première fois, Hergé confère une certaine unité à l’intrigue au moyen d’un élément mystérieux, les cigares qui donnent le titre à l’album. L’histoire rassemble plusieurs éléments typiques de la littérature pulp: la malédiction des fossoyeurs, une société secrète et le mystère qui entoure l’identité du patron d'une bande de trafiquants d'opium.

TOP 18:
Le crabe des griffes d'or (1941)
Le crabe des griffes d'or (1941)
À la recherche du mystère qui entoure la mort d'un marin sur lequel enquêtent Hernández et Fernández, Herbert Dawes, lié à ce qui semble être une boîte de conserve de crabe, Tintin monte dans le cargo Karaboudjan, où il est capturé par une bande de criminels qui se cachent dans les boîtes de crabe l'opium avec lequel ils trafiquent. Tintin parvient à s'échapper de la cabine dans laquelle il a été enfermé et trouve le capitaine du navire, Haddock. Le capitaine Haddock, complètement alcoolique, a été victime du traitement de son second à bord, Allan Thompson, et ignore que son navire transporte de l'opium. Quand il le découvre, il se range du côté de Tintin. Tintin et le capitaine parviennent à s'échapper du bateau en bateau. Le capitaine sous l'influence de l'alcool fait un feu de joie avec les rames du bateau. De plus, un hydravion envoyé par le navire tente de les tuer. Ils parviennent à prendre le contrôle de l'avion mais, toujours à cause de l'alcool, le commandant de bord les fait s'écraser dans le désert du Sahara. Après avoir traversé le désert, ils sont sauvés par le lieutenant Delcourt (commandant de la Légion étrangère française) qui leur fournit un moyen de transport pour se rendre au port fictif de Bagghar au Maroc. On pense que le Karaboudjan fait naufrage mais le capitaine le reconnaît au port et les passeurs l’enlèvent. Tintin tente de le libérer avec l'aide de Hernández et Fernández en découvrant le chef des passeurs Omar ben Salaad et en arrêtant le groupe au complet.


TOP 17:
Le sceptre d'Ottokar (1939)
Le sceptre d'Ottokar (1939)
Müstler veut que la Syldavie annexe la Borduria. Pour cela, il souhaite que le roi ne brandisse pas le sceptre d'Ottokar IV lors du défilé de Saint-Vladimir, cela signifierait qu'il perdrait son trône. En volant le sceptre, ils vont voler la monarchie et peuvent annexer. Tintin, accompagnant un enseignant, se rend en Syldavie et découvre l'intrigue. Maintenant, il veut avertir le roi et éviter l'annexion.

TOP 16:
L'étoile mystérieuse (1942)
L'étoile mystérieuse (1942)
Tintin observe une étoile qui semble se rapprocher de plus en plus de la Terre. À l'observatoire, il rencontre le professeur Calys, qui lui dit que c'est un météorite qui aura un impact sur la planète dans quelques heures, provoquant la fin du monde. Heureusement, les scientifiques s'étaient trompés dans les calculs et la météorite passait bien qu'un fragment tombe dans la mer du Nord. Certaines analyses révèlent que la météorite contient un métal inconnu aux propriétés étranges, que le professeur Calys a baptisé calystene. Une expédition est organisée pour récupérer le fragment qui est tombé dans la mer. Tintin et le capitaine Haddock participent à l’expédition avec un groupe de scientifiques prestigieux du monde entier. Cependant, ils doivent rivaliser avec un homme d'affaires peu scrupuleux qui a organisé une autre expédition et fera l'impossible pour empêcher les protagonistes de se rendre à l'aérodrome avant leurs hommes.

TOP 15:

Le temple du soleil (1949)

Le temple du soleil (1949)
Tintin et le capitaine Haddock se rendent au Pérou à la recherche du professeur Tornasol, qu'ils trouvent à bord d'un navire à destination de ce pays appelé Pachacámac, mais ils ne parviennent pas à le libérer. Après de nombreuses recherches, ils se rendent compte que Tornasol pourrait se dérouler dans une pyramide Inca au milieu de la jungle, le dernier lieu de peuplement des Incas. Ils décident donc de s'y rendre. Après avoir traversé les Andes et la jungle (en compagnie d'un jeune homme du lieu-dit Zorrino, qui les guide), ils arrivent sur le site où se trouve la pyramide. Ils sont faits prisonniers et découvrent que Tornasol allait être sacrifié avec eux pour avoir commis le sacrilège de prêter serment à une momie sacrée. Enfin, Tintin utilise une ruse (une éclipse s'est produite au même endroit) pour les libérer tous et les ramener ensemble.


TOP 14:

L'oreille cassée (1937)

L'oreille cassée (1937)
Une idole Arumbaya a été volée au musée ethnographique et Tintin commence ses recherches. En suivant les indices, découvrez que deux hommes s'intéressent également au même fétiche. Ces hommes se dirigent vers San Teodoro, une république d'Amérique du Sud. Tintin les suit et est au centre d'une révolution. Par une série de coïncidences, il finit par devenir une aide de terrain pour le général Alcazar. La guerre éclate entre San Teodoro et son voisin, Nuevo Rico; Tintin, persécuté par tous, s'enfuit sur le territoire des Arumbayas. Là, il découvre enfin le secret de l'idole: elle contient un petit diamant. Enfin, le fétiche est récupéré en Europe et renvoyé au musée.

TOP 13:

L'île noire (1938)

L'île noire (1938)
Sur l'une de leurs attractions, Tintin et Milú voient un avion qui semble avoir des problèmes. À l'approche, ils sont attaqués et l'avion est en fuite. Après s'être rétabli, il apprend que l'avion s'est écrasé en Angleterre. Tintin se rend en Angleterre à la recherche de ses assaillants et finit sur la piste du docteur Müller, qui le capture, mais Tintin s'échappe et commence sa persécution. Au cours de la même période, Tintin est à son tour persécuté par Hernández et Fernández qui le croient coupable d’un vol dans un train. Enfin, après Müller, Tintin arrive à Kitloch, une ville écossaise, où il s'embarque pour une île voisine où l'on pense qu'il existe un monstre (faisant clairement allusion au monstre du Loch Ness). L'île n'est rien d'autre que la base d'une bande de faussaires qui utilisent un gorille pour effrayer les curieux avec leurs rugissements amplifiés.

TOP 12:

Tintin et le "voleur" (1976)

Tintin et le "voleur" (1976)
L'histoire commence avec l'arrivée de Tintin à Moulinsart, où le capitaine Haddock l'informe que Bianca Castafiore a entamé une visite de San Theodoros (l'oreille cassée), pays du général renversé Alcazar. Le lendemain, Tintin, Haddock et le professeur Tornasol apprennent que Bianca Castafiore, sa femme de chambre Irma, son pianiste Wagner et les détectives Hernández et Fernández ont été arrêtés pour conspiration en vue de la défaite du général Tapioca (souverain dictateur de San Théodoros). et ils trois (Tintin, le capitaine et Tornasol) sont accusés d’avoir planifié l’opération. Tintin, Haddock et Tornasol se rendent à San Theodoros pour rencontrer le général Tapioca qui les détient sans les faire prisonniers. Au cours d'une visite touristique dans une pyramide aztèque organisée dans le but de "sauver" Tintin par le général Alcázar, ils sont victimes d'une trahison de Pablo (The Broken Ear) qui tente d'aider Tapioquistas à supprimer Les quatre amis Tintin réalise ce tour de force et parvient à sortir tout le monde en vie après quoi il se rend au camp de guérilla des Pícaros commandé par le général Alcazar. Une fois dans le camp de l'Alcazar et sa guérilla le Voleur, les quelques chances de succès du coup d'État que le général Alcazar entend mener sont évidentes, car ses soldats sont en état d'ébriété (en raison des boîtes à whisky ils sont lancés par les avions du général Tapioca). Tintin parvient à convaincre le général Alcazar de faire une révolution sans effusion de sang et, en retour, il veillera à ce que ses hommes ne se saoulent pas. En utilisant une nouvelle invention du professeur Tornasol qui produit une intolérance à l'alcool (et cela a été prouvé par le capitaine Haddock à son insu), ils parviennent à la conclusion que les hommes d'Alcazar ne peuvent pas goûter à l'alcool. Quand ils planifient le coup, un entraîneur égaré apparaît plein d'artistes belges (les Happy Turlurones) dirigés par Serafín Brasón pour participer aux célébrations de Tapiocapolis. Utilisant les mêmes costumes du groupe d'artistes, ils parviennent à entrer dans la capitale et à prendre le pouvoir. On découvre que le colonel Sponz (l’affaire Tornasol) est le cerveau derrière ce mensonge.

TOP 11:

Objectif: la lune (1953)

Objectif: la lune (1953)
De retour au château de Moulinsart après sa précédente aventure, Tintin et le capitaine Haddock apprennent que le professeur Silvester Tornasol s'est rendu en Syldavie. Après l'avoir rencontré dans le pays des Balkans, ils découvrent que Tornasol travaille dans une installation de recherche atomique secrète au cœur de la chaîne de montagnes de Zmylpathes. Le professeur syldavo a engagé le professeur pour diriger la construction d'une fusée atomique, ce qui constituera le premier voyage habité sur la Lune. A partir de là, toute l'aventure se déroule dans la station spatiale et dans les montagnes environnantes. Ils assistent à la construction de la fusée (qui ressemble à un V2 allemand), aux premiers essais et à leur propre formation d’astronautes (peu intenses pour ce que sera l’entraînement de vrais astronautes des années plus tard). Dans le même temps, ils doivent faire face à un mystérieux complot, apparemment dirigé par la voisine Bordouria, qui vise à saboter le projet. Les ineffables Hernández et Fernández sont envoyés pour aider aux enquêtes. Enfin, malgré les difficultés, la fusée est prête et décolle vers sa destination. Là, l'intrigue est interrompue, ce qui se poursuivra dans le volume suivant: Atterrissage sur la Lune.


TOP 10:

Vol 714 pour Sydney (1968)

Vol 714 pour Sydney (1968)
Tintin, le capitaine Haddock et le professeur Tornasol se rendent à Sydney pour participer en tant qu'invités spéciaux à une conférence internationale d'astronautique. Alors qu'ils sont à l'aéroport de Jakarta (Indonésie) en attente de leur vol pour Sydney, ils rencontrent Piotr Pst, qu'ils avaient rencontré dans une précédente aventure, réunis dans l'album Coke Stock. Pst travaille maintenant comme pilote pour le millionnaire excentrique Laszlo Carreidas. Ce dernier invite les trois protagonistes à voyager avec lui à Sydney dans son avion privé. Toutefois, le secrétaire de Carreidas, Spalding, et deux des membres de l’équipage de l’avion font partie d’un complot visant à détourner l’avion et à le détourner vers une île volcanique de l’océan Indien, où se déroule un atterrissage accidenté. Tintin, Haddock, Tornasol et Pst sont arrêtés; Milú réussit à s'échapper, mais il est abattu par les ravisseurs et les autres le prennent pour mort. Plus tard, on découvre que derrière le détournement de l'avion se trouve le maléfique Rastapopoulos, qui a l'intention de prendre la fortune de Carreidas dans une banque suisse. Allan Thompson est le lieutenant de Rastapopoulos. Tintin, Haddock et Tornasol sont tombés entre leurs mains par hasard, puisque Rastapopoulos a ignoré de voyager avec Carreidas. Profitant toutefois de ces circonstances, Rastapopoulos prévoit de mettre fin à ses jours pour se venger des défaites qu’ils ont infligées lors d’aventures précédentes. Les protagonistes sont détenus dans un ancien bunker japonais de la seconde guerre mondiale. Carreidas est emmené dans un autre bunker où Rastapopoulos ordonne au docteur pervers Krollspell (son nom est probablement lié à celui du docteur nazi Theodor Morell; Kroll peut également se référer à l'opéra de Berlin où ont eu lieu les réunions du Reichstag nazi) à Carreidas un "sérum de vérité" de son invention. Le produit a trop de succès, car Carreidas commence à confesser tous les maux qu’il a commis depuis l’âge de quatre ans, mais ne donne pas à Rastapopoulos les informations désirées. Accidentellement, le médecin injecte une dose de sérum au Rastapopoulos exaspéré. Pendant ce temps, Tintin, Haddock, Tornasol et Pst réussissent à s'échapper du bunker dans lequel ils ont été enfermés, avec l'aide de Milú. Ils vont à l'endroit où se trouve Carreidas. Rastapopoulos, à cause du sérum de vérité, fait confiance à Krollspell qu'il avait l'intention de l'éliminer dès qu'il ne serait plus utile. Tintin et ses amis pénètrent alors dans le bunker et capturent Krollspell et Rastapopoulos. Cependant, Rastapopoulos parvient à s'échapper lorsque l'effet du sérum passe, rencontre Allan et entreprend la persécution de Tintin et de ses amis. Guidé par une voix étrange dans sa tête, Tintin découvre, caché dans une étrange sculpture représentant la tête d'un astronaute, une entrée secrète qui mène au volcan. À l'intérieur du volcan, Tintin et ses amis rencontrent un étrange personnage, Mik Ezdanitoff, qui révèle qu'il est en contact avec une culture extraterrestre et qu'il y a été attiré par télépathie. Pendant ce temps, Rastapopoulos et ses hommes découvrent l'entrée, mais ne parviennent pas à l'ouvrir, ils utilisent donc des explosifs. Ezdanitoff explique que l'explosion produira l'éruption du volcan. Ils doivent donc se rendre au cratère où ils peuvent recevoir de l'aide d'extraterrestres. Ils y marchent par des passages souterrains, suivis de près par Rastapopoulos et ses hommes. Tornasol meurt presque à cause de gaz toxiques, mais survit grâce à Tintin. Après son arrivée au cratère, Ezdanitoff hypnotise les protagonistes, qui embarquent dans une soucoupe volante croyant être à bord d’un avion. Peu de temps après, les extraterrestres les laissent au milieu de l'océan sur un radeau. Rastapopoulos et ses hommes, en revanche, sont repris par des extraterrestres, également sous hypnose, et rien de plus n’est connu à leur sujet. Lorsqu'un avion récupère Tintin et ses amis, aucun d'entre eux (à l'exception de Milú) ne se souvient de ce qui s'est passé depuis le moment où ils ont embarqué dans l'avion Carreidas. Cependant, le professeur Tornasol conserve une vis en métal inconnu. Dans la dernière vignette, Tintin, Haddock et Tornasol embarquent pour le vol à destination de Sydney, comme prévu.

TOP 9:

Stock de coke (1958)

Stock de coke (1958)
Après avoir regardé un film, Tintin et le capitaine Haddock tournent un coin et se heurtent au général Alcazar, qui laisse tomber son portefeuille. Tintin essaie de le rendre, mais à l'hôtel, ils disent qu'ils ne savent rien de cet invité. Lorsque Tintin appelle un numéro de téléphone qu'il trouve dans le portefeuille, l'intimé dit qu'il ne veut parler à personne. Quand Tintin et Haddock rentrent chez eux, ils découvrent que le fils gâté et insupportable de l'émir Abdallah a été envoyé à Moulinsart pour se protéger, avec une suite de serviteurs et de gardiens qui se sont installés dans la salle du château. Hernández et Fernández informent Tintin qu'ils sont au courant de l'Alcazar car ils enquêtent sur un homme appelé Dawson. Ils lui disent le véritable hôtel où loge le général. À l'hôtel Tintin and Haddock, ils voient l'Alcazar en conversation avec Dawson, l'ancien ennemi de Tintin au cours de l'affaire Blue Lotus. Haddock rend le portefeuille d'Alcazar, tandis que Tintin suit Dawson et l'entend parler du succès de la vente de l'avion De Havilland Mosquito pour le coup d'Etat de Khemed. Tintin décide d'aller à Khemed et de sauver l'émir. À contrecœur, comme d'habitude, le capitaine décide de l'accompagner. De plus, il ne veut pas être seul avec Abdullah et ses blagues de mauvais goût. Dawson voit comment Tintin se mêle de nouveau de ses affaires et décide de l'éliminer. À l'aéroport de Wadesdah, Tintin et Haddock sont refusés à la douane, tandis que quelqu'un pose une bombe dans l'avion. L'explosion en vol est contrecarrée par le feu d'un moteur qui l'oblige à atterrir avec l'appareil juste avant que la pompe n'explose. Tintin et Haddock traversent le désert et entrent sans être vus à Wadesdah. Ils y trouvent un autre vieil ami, le marchand portugais Oliveira da Figueira, qui les aide à s'évader de la ville vêtue en femme. Une fois hors des murs, un guide avec des chevaux les conduit à l'abri de l'émir déchu (basé dans l'ancienne ville jordanienne de Petra). Cependant, leur évasion est prévenue et les chiffres du nouveau régime envoient des patrouilles de blindés et de "Mosquitos" pour les intercepter. Almando est Mull Pasha, qui est en fait le docteur Müller, vieil ennemi de Tintin quand il s'agissait de Black Island et Black Gold. Grâce aux ordres déroutants, les "moustiques" attaquent leurs propres tanks à la place de Tintin et ses amis. L'émir les met au courant de la traite négrière du marquis de Gorgonzola. Tintin et Haddock s'embarquent secrètement vers la Mecque pour enquêter. Ils sont à nouveau attaqués par les Mosquitos. Tintin parvient à en abattre un avec un StG-44 allemand, mais la goélette sur laquelle ils voyagent subit de nombreux avaries et finit par s'échouer aux côtés de Piotr Pst, pilote estonien de l'avion abattu. Ils sont récupérés par le yacht Gorgonzola, le Schéhérazade, et transférés au SS Ramona, un cargo. Ce navire s'avère être l'un des navires de Gorgonzola, utilisé pour le commerce des esclaves. Cette nuit-là, ils sont enfermés par Allan, l'ancien premier officier de Haddock, lorsque l'équipage de Ramona s'échappe du navire en raison d'un incendie à bord et craint que celui-ci n'explose. Les prisonniers forcent la porte et réussissent à éteindre le feu, sans comprendre que tout l'arc est chargé d'explosifs. C'est alors qu'ils libèrent un grand nombre d'Africains détenus dans les caves et qui avaient payé pour aller à La Mecque, mais qui allaient être vendus comme esclaves. Haddock essaie d'expliquer la situation (qui parle yoruba). Au début, ils ne peuvent ou ne savent pas le comprendre, pensant qu'Haddock leur ment. Après quelques discussions, ils conviennent de ne pas se rendre au pèlerinage (Hajj) dont les personnes âgées disent qu'il y en a beaucoup qui ne reviennent pas. Les Africains acceptent d'aider Haddock à naviguer vers le port sûr de Yiouti, tandis que Tintin et Skut tenteront de réparer les radios endommagées. Tintin trouve un morceau de papier avec le message "Coca-Cola", mais ne le comprend pas. En navigation, le terme "coke" désigne généralement le charbon, mais ce n’est pas ce qu’ils facturent. Puis un boutre approche et un Arabe qui veut inspecter le "coca" monte sur le bateau. Comme Haddock ne comprend pas, ils lui disent qu'ils ne portent pas. L'homme commence à inspecter les Africains. Avec le terme coke, ils faisaient allusion à la traite des esclaves et, en comprenant cela, Haddock jette l'arabe du navire et l'un des Africains contrecarre une tentative de l'arabe de poignarder le capitaine. Gorgonzola (qui est un Rastapopulos realemte, trafiquant de drogue et ennemi juré de Tintin dans Pharaoh's Cigars et The Lotus Bleu) découvre que Haddock a pris le contrôle du navire et envoie un sous-marin pour le couler. Tintin réalise le sous-marin par accident juste avant l'attaque. Haddock parvient à contourner les premières torpilles par des manœuvres, mais ne sait pas combien elles vont encore endurer. À ce momen

TOP 8:

Atterrissage sur la lune (1954)

Atterrissage sur la lune (1954)
L’histoire se poursuit au point où se trouvait l’album précédent: après le lancement réussi de la fusée, il a tenté de contacter l’équipage. Cependant, il y a une surprise, les Fernandez ont été confondus avec le temps et sont à bord. Après un voyage sous le choc, ils se retrouvent sur la lune, dans le cratère d'Hipparchus, où ils installent l'équipement et commencent les investigations et l'exploration du terrain avec une anecdote étrange. Dans l'une des expéditions dans lesquelles restent la fusée Tintin et l'ingénieur Wolff, le colonel Jorgen, conspirateur de Bordouria, entre en action pour saisir la fusée et abandonner les expéditionnaires sur le satellite. Tintin parvient à contrecarrer le coup mais ils sont obligés de retourner au sol en raison de réserves d'oxygène insuffisantes pour l'équipage. Après une nouvelle tentative des conspirateurs de s'emparer de la fusée (à la suite de quoi, Jorgen meurt en tirant son arme alors qu'il se battait avec Wolff, qui tentait d'empêcher le colonel de tuer le reste de l'équipage. Plus tard, Wolff sacrifie sa vie en lançant La fusée est dirigée vers la Terre avec un apport en oxygène insuffisant, mais à la fin, tout le monde arrive sur Terre sain et sauf.

TOP 7:

Les joyaux de la Castafiore (1963)

Les joyaux de la Castafiore (1963)
Les joyaux de la Castafiore constituent un amusement curieux qui n’a rien de banal dans les albums de Tintin: il n’ya pas de voyages, il n’ya pas de grands événements, pas même de vrais méchants. Castafiore vient passer quelques jours chez Haddock avec ses deux assistants. Tintin, Milú, Tornasol, Néstor et Hernández et Fernández seront également présents à la maison.

TOP 6:

Le lotus bleu (1936)

Le lotus bleu (1936)
The Blue Lotus est la deuxième partie d'une histoire commencée dans l'album précédent, The Pharaoh's Cigars, bien qu'elle puisse être lue indépendamment. L'action se déroule principalement en Chine, dans la ville de Shanghai. Le titre est tiré du nom d'un fumeur d'opium fictif dans la même ville. Cela a une grande pertinence dans l’histoire de la série, car c’était la première fois que son créateur, Hergé, craignait d’être documenté de manière approfondie sur le sujet, pour lequel il avait l’aide d’un étudiant chinois, Zhang Chongren, qui influencerait notamment dans l'album et dans son travail ultérieur. Pour certains auteurs, il s’agit du premier chef-d’œuvre d’Hergé et certains considèrent même cet album comme le meilleur de la série.


TOP 5:

Le trésor de Rackham le rouge (1944)

Le trésor de Rackham le rouge (1944)
Tintin et le capitaine Haddock préparent le voyage à bord du Sirius à la recherche du trésor de Rackham le Rouge. Avant de naviguer, ils rencontrent le professeur Silvestre Tornasol, qui leur montre un sous-marin qui les aiderait soi-disant dans leur voyage. La surdité de Tornasol l'empêche de comprendre, jusqu'à ce que Haddock écrive, que son invention n'est pas bien reçue. Le bateau navigue, en compagnie des policiers Hernández et Fernández, puisqu'un des frères Pájaro (ennemis de Tíntin dans le premier album de cette série) s'est échappé et a rôlé près du navire avant de quitter le port. Plus tard, un passager clandestin sera découvert sur le navire, le professeur Tornasol, qui s’est faufilé dans le navire à côté de son invention.

TOP 4:

Le secret de la licorne (1943)

Le secret de la licorne (1943)
Hernández et Fernández se rendent au Vieux Marché pour enquêter sur une mystérieuse série de vols de portefeuilles. Ils y font la connaissance de Tintin, qui acquiert la maquette d'un navire sur le marché pour la donner à son camarade, le capitaine Haddock. Peu de temps après l'achat du cadeau, il est approché par deux personnes qui font des offres pour le modèle. Le premier est un Ivan Ivanovitch Sakharine; le second, dont le nom est toujours ignoré, s'avère être un Barnaby. Peu de temps après, Tintin reçoit la visite de Sakharine, qui tente toujours d'acheter le navire. Tintin refuse à nouveau. Milú renverse accidentellement le navire et casse le mât. Lorsque le capitaine Tintin répare les dégâts, le capitaine Haddock, très surpris de voir le navire. Il emmène Tintin chez lui et lui montre un tableau dans lequel le même navire, appelé Licorne, apparaît d'après le portrait d'un ancêtre d'Haddock, le chevalier de Hadoque, qui vivait à l'époque de Louis XIV. Tintin rentre chez lui et découvre que le navire a disparu. Il va enquêter sur la maison d'Ivan Ivanovitch Sakharine et découvre qu'il a un modèle de bateau identique à celui qui a été volé (ce n'est pas la même chose, puisque le mât n'est pas cassé). Lorsqu'il rentre chez lui, il trouve tout brouillé, signe que celui qui a volé le navire est revenu à la recherche de quelque chose d'autre. Le lendemain, alors qu'il met de l'ordre dans sa maison, Tintin découvre un étrange parchemin avec un message codé. Il en déduit qu'il était caché dans le mât du modèle de la Licorne et se rend chez le capitaine Haddock pour lui faire part de sa découverte. Quand il arrive, la porte est fermée et Haddock ne répond pas aux appels de Tintin, qui choisit de casser la porte et trouve son ami, tout à fait ivre, touché par un chapeau semblable à celui de son ancêtre du tableau et brandissant un sabre. . Haddock lui apprend qu'il a lu les mémoires du chevalier Hadoque et qu'il commence à raconter (et à mettre en scène, parfois avec de graves dommages au mobilier), accompagné de plusieurs verres d'une bouteille de whisky, la confrontation de son ancêtre avec un célèbre pirate, Rackham the Red. De l'histoire, il s'ensuit que son ancêtre connaissait l'emplacement du trésor de ce pirate. En outre, il existe dans les mémoires du chevalier de Hadoque une sorte de testament dans lequel il légua à ses enfants trois modèles de son navire, la Licorne, avec l’indication que le déplacement du bâton principal permettra de connaître toute la vérité ...

TOP 3:

Les 7 boules de cristal (1948)

Les 7 boules de cristal (1948)
Les archéologues de l'expédition Sanders-Hardmuth rentrent en Europe après deux ans passés au Pérou et en Bolivie, où ils ont retrouvé la tombe du roi inca, Rascar Capac. Ils vont bientôt commencer à souffrir d'une étrange maladie qui les plonge dans une profonde léthargie, se réveillant à la même heure de la journée, extrêmement effrayés, comme s'ils avaient été torturés pour retomber dans leur sommeil. Tout indique que c'est la punition prophétisée dans la tombe de Rascar Capac. À côté de tous les patients, il y a les restes de boules de verre sphériques contenant du poison. Tintin, le capitaine Haddock et le professeur Tornasol rendent visite à l'un des membres de l'expédition: le professeur Hipólito Bergamotte. Quand il tombe malade et que le professeur Tornasol est kidnappé, Tintin et le capitaine suivent l'exemple de son ami qui les mènera au Pérou.

TOP 2:

L'affaire Tornasol (1956)

L'affaire Tornasol (1956)
L'histoire commence avec le retour de Moulinsart et du capitaine Haddock à Moulinsart. Ils sont surpris par une tempête, une tempête étrange qui provoque la rupture de miroirs et de vases dans tout le palais. Cette étrange tempête se révèle être le test d’un générateur à ultrasons mis au point par le professeur Tornasol, qui disparaîtra quelques jours plus tard lors d’une conférence en Suisse. Tintin et Haddock se rencontrent à Genève pour garder la trace, et au moment où ils vont le libérer de ses ravisseurs, les bordurios, Tornasol est à nouveau kidnappé, cette fois par les syldavos. Cependant, les espions de Syldavia ne sont pas en mesure de retenir Tornasol, qui est de nouveau kidnappé par Borduria et transféré à Szohôd. Enfin, avec l'aide de Bianca Castafiore, ils parviennent à sauver Tornasol, qui décide de détruire les plans de son invention pour éviter qu'elle ne devienne une arme. Dans cette histoire, la tension et la rivalité entre la Syldavie et Bordouria se reflètent à nouveau, reflétant la situation entre les blocs communiste et capitaliste à cette époque.

TOP 1:

Tintin au Tibet (1960)

Tintin au Tibet (1960)
Tout commence dans une station imaginaire de Vargèse (Savoie), à côté du capitaine Haddock, où Tintin lit un accident d'avion dans les montagnes de l'Himalaya. Le même après-midi à l'hôtel, Tintin s'endort un peu tout en jouant aux échecs avec le capitaine, qui a du mal à se décider. Tintin a un rêve bien réel à propos de son ami chinois Chang Chong-Chen (voir Le Lotus Bleu) qui se réveille au milieu d'un avion en feu. À cet instant, il se réveille violemment en criant "Chang!" et tout jeter sur la table. Le lendemain matin, il lit dans le journal que Chang était dans l'avion naufragé au Tibet. Croyant fermement que ce rêve était une vraie vision, Tintin se rend à Katmandou, suivi du Capitaine Haddock, plus que sceptique. Là, ils embauchent un sherpa nommé Tharkey et, accompagnés de plusieurs porteurs, ils se rendent au lieu de l’impact. Après une série d'événements, il découvre de grandes empreintes de pas dans la neige et Tharkey dit qu'ils appartiennent au Yeti. Les porteurs quittent le groupe et Tintin, Haddock et Tharkey continuent, prenant la charge qu'ils peuvent. Finalement, ils parviennent au lieu de la collision, où Tintin trouve un ours en peluche à moitié enseveli dans la neige, qui semble appartenir à Chang. Tintin se rend dans la neige pour tenter de suivre les traces de Chang et trouve une grotte où Chang a gravé son nom sur le rocher. Puis une tempête se produit et Tintin tombe dans un creux dans le sol et rejoint Haddock et Tharkey, qui avaient été abrités dans l'avion en ruine. Tharkey décide de ne pas continuer plus tard, déclarant que Chang était mort, et Tintin, Milú et Haddock continuent quand Tintin voit un foulard sur le flanc d'une montagne. Haddock perd son emprise et se balance dangereusement vers l'abîme. Il veut que Tintin coupe la corde qui les unit et puisse être sauvée, mais Tintin rejette l'idée, affirmant soit qu'ils sont sauvés, soit qu'ils meurent ensemble. Tharkey, ému par le désintérêt de Tintin, revient juste à temps pour les sauver. Ils ont monté une tente au sommet, mais le vent fort l’emporte au visage du yeti. Ils décident de marcher toute la nuit et finalement ils voient le monastère de Khor-Biyong. Une avalanche se produit et tous trois sont ensevelis sous la neige. Le bienheureux Ray, un moine du monastère, "voit" Tintin, Milú, Haddock et Tharkey dans la neige, dans une vision. Dans les montagnes, Tintin reprend conscience, et incapable d'atteindre le monastère, écrit un message et envoie Milú le livrer. Milú se dirige vers le monastère mais divertit et perd sa note. Finalement, Milú demande aux moines de le suivre. Le capitaine Haddock se réveille dans le monastère. Là, il retrouve Tintin et Tharkey. Ensuite, Tintin explique au Grand Abbé pourquoi ils sont là et leur recommande d'abandonner les recherches et de retourner dans leur pays. Ray béni a une autre vision, à travers laquelle Tintin conclut que Chang est toujours en vie, dans une grotte, mais que le "migou" (le yeti) le retient. Haddock ne croit pas en la vision, mais l'abbé explique qu'une grande partie de ce qui se passe au Tibet semble impossible aux Occidentaux. Tintin se rend à Charabang, une ville située dans les montagnes près de l'endroit où Rayo Bendito a déclaré que Chang était. Haddock refuse initialement de suivre Tintin, mais finit par se rendre à Charabang. Tous deux, avec Milú, montent ensuite dans la "Corne du Yak" - l'endroit où le moine a vu Chang. Ils attendent que le yeti quitte la grotte. Tintin entre avec une caméra, le capitaine lui ayant ordonné de prendre une photo du Yeti s'il le pouvait. À l'intérieur de la grotte, Tintin trouve finalement Chang, qui tremble et a la fièvre. Haddock omet d'avertir Tintin du retour du Yeti et, lorsqu'il entre dans la grotte, Tintin tire nerveusement le flash de l'appareil photo. Le yeti, effrayé par la lumière puissante, sort de la caverne en frappant le capitaine qui entrait dans la caverne. Ils emmènent Chang sur une civière, il leur raconte l'histoire de sa survie et comment le Yeti s'est occupé de lui. Chang l'appelle pourtant "Pauvre Bonhomme de neige" et Tintin s'étonne de ne pas avoir dit "abominable". "Bien sûr que non," dit Chang, "il a pris soin de moi. Sans lui, je serais mort de froid et de faim." Ils se rencontrent à nouveau avec le Grand Abbé et un comité de moines, qui offrent à Tintin un foulard en soie en l'honneur du courage démontré et de la force de son amitié avec Chang. Ils sont de nouveau logés dans le monastère et, une semaine plus tard, quand Chang se rétablit, ils rentrent au Népal à cheval. Chang médite que le Yeti n'est pas un animal sauvage, mais a une âme humaine